• A l'heure où vous lirez ces quelques lignes,
    j'aurai déjà mis un terme à cette chienne de vie indigne !!
    J'en ai marre de souffrir, marre de fuir,
    marre de me dire que j'ai toujours le mal de vivre.
    Je n'ai jamais su crever l'abcès, j'ai pas eu de chance,
    l'amour et ses absences font mal comme une balle dans une jambe !
    J'écris ces mots comme un lâche, je pourrais vous le dire en face
    mais comme un naze je n'aurais pas trouvé les phrases
    J'ai essayé de me relever mais les barreaux m'ont mis K.O.
    Mal dans ma peau je serais mieux tout la haut !
    C'est de ma faute pas de la votre si je me pends,
    Du fond du coeur je vous aime et que je me rate si je mens !
    Fatigué, épuisé de vivre à bout de force,
    si la juge est un couteau la justice est un coupe gorge
    Je sais plus trop quoi dire, peut être,
    je vous aime je vous quitte mais dans le fond je vous ai !!

    {Refrain:}
    Every day I wake up I feel like crying, every second I feel like praying
    Everywhere I turn my purple dying brothers and sisters listen to what I'm saying

    Depuis que t'es parti, j'ai mal au ventre
    j'ai des mauvaises notes je crois que je suis sur la mauvaise pente,
    A la maison ça pleure constamment, maman,
    range ta chambre chaque jour on t'attend
    Papa m'a dit que c'est la vie c'est comme ça
    mais si la vie c'est comme ça moi je finirai comme toi !!
    Je voulais que tu saches que pour moi ton absence est un drame,
    que la manière dont tu nous quittes est ingrate.
    J'ai du mal à trouver les mots, j'ai oublié les notes,
    mon cher grand frère excuse pour les fautes,
    Je vais envoyer cette lettre au paradis, sans pleurer,
    comme un homme en espérant que les anges te la donnent,
    J'aurais tellement aimer te voir une dernière fois,
    ton ombre sera toujours la derrière moi
    Depuis que t'es parti, je squatte le banc assidûment,
    signé ton petit frère à qui tu manques !

    {au Refrain}

    Ca fait plaisir de lire que tu m'attends,
    A cet instant je suis sûrement dans un désert de nuage blanc !
    Ici c'est mieux, sincèrement je le crois, que tu traînes je ne veux pas
    Fais attention d'ici je te vois
    De vous douleurs et de vos larmes je suis coupable,
    Petit re-fre ma lâcheté n'aura d'égal que ton courage !
    Je veux que tu comprennes que sur terre la vie m'écrase,
    Souviens-toi que ma mort n'est que la plus grosse de mes gaffes !!

    Je ne connais même pas la chanson mais je suis tombée amoureuse des paroles et je voulais les faire partager donc voila!


    4 commentaires
  • Indochine
    LA NUIT DES FEES

    Ce soir une fée
    Dans un pays hanté
    Ce soir

    Ce soir une fée
    D'une voix enchantée
    Ce soir

    A l'heure où l'on fait dormir
    Des enfants de tous les empires
    A l'heure où l'herbe respire
    Où le vent souvent se retire
    A l'heure où tout se ressent
    Comme une blessure
    Plus profonde encore
    A l'heure où plus rien n'est sûr
    Quand la nuit descend
    Par une fissure
    Ce soir...

    Il était une fois
    Quelque part dans un pays
    Un pays qu'on ne connaît pas
    Une fée
    Qui avançait dans le froid
    Avançait dans un mauvais temps
    Tonight

    J'ai allumé le soleil
    Pour cet enfant dans son sommeil
    J'ai réveillé la chaleur
    Pour éclairer et sécher ses pleurs
    J'ai rempli le jardin de fleurs
    Pour chasser la nuit le froid
    le malheur
    J'ai rempli son chemin d'ivresse
    De mille lumières
    De mille couleurs
    Ce soir

    Il était une fois
    Quelque part dans un pays
    Un pays qu'on ne connait pas
    Une fée
    Qui avançait dans le froid
    Avançait dans un mauvais temps
    Tonight tonight
    la la la


    votre commentaire
  • Douanier 007

    (Regarde moi je suis pas)
    Le big boss des trafiquants d'armes
    (Sinsemilia ce n'est pas)
    Une assoce de dealers de came

    Alors pourquoi à la douane
    Ca s'passe toujours aussi mal
    J'connais vot' bizness par coeur j'termine à poil
    Quoiqu'je dise quoiqu'je fasse
    Que j'sois carré ou à l'arrache
    J'connais vot' bizness par coeur j'termine à poil

    Je m'rappelle
    la première fois qu'j'ai vu l'douanier
    A Genève on était parti jouer
    Dès qu'on t'a vu on a su qu'on allait galérer
    10 chevelus dans un camion ça pouvait pas rater

    C'est d'abord toutes nos poches que t'as voulu fouiller
    Sur ta table en 10 secondes c'était total merdier
    Y'avait des clopes, du carton et 10 paquets d'OCB
    Mais désolé, pas le moindre tarpé
    Pas le moindre tarpé

    Mais ça t'a pas découragé
    Plutôt enragé
    C'est tout l'camion, tout l'matos qu'il a fallu vider
    On avait beau t'expliquer
    Qu'on était pressés
    Qu'on avait un concert à donner
    T'en avait rien à péter

    (Pourtant, regarde moi je suis pas)
    Le big boss des trafiquants d'armes
    (Sinsemilia ce n'est pas)
    Une assoce de dealers de came

    (Regarde moi je suis pas)
    Le big boss des trafiquants d'armes
    (Sinsemilia ce n'est pas)
    Une assoce de dealers de came

    3 heures après
    On avait tout vidé
    Chaque instrument, chaque caisse, t'avais tout fouillé
    Nous dégoûtés, toi survolté
    Mais désolé :
    Pas le moin-dre tar-pé

    Alors messieurs,
    il va bien falloir que l'on trouve quelque chose ici,
    Alors vous allez me faire le plaisir de vous déshabiller

    Ah l'enculé
    c'que j'aimerais l'exploser
    Mais si ce soir on veut jouer, faut s'exécuter
    Mais ne compte pas sur moi pour m'la jouer tète baissée
    Tout le mépris dans mon regard pour toi est adressé
    D'ailleurs à poil dis-moi c'que t'y as gagné
    A part de nouveaux complexes pour ta face de frustré
    Vas-y cherche, cherche douanier fox terrier
    Tu n'auras, tu n'auras pas le moindre tarpé

    Dans mes chaussettes, t'as regardé ?
    Au bout d'ta truffe pas le moindre tarpé !

    Ah t'étais dégoûté
    Mais t'avais rien trouvé
    Donc te v'là obligé
    D'nous laisser passer
    Mais j'veux qu'tu saches douanier
    Que 2 minutes après
    Dans l'camion tournaient
    2 gros jokos, à ta santé

    Parce que chez Sinse si tu cherches la Sense
    C'est pas nos poches qu'il faut fouiller
    No man chez Sinse si tu cherches la Sense
    Regarde dans les locks de Riké
    (Eh mais man, man, qu'est-ce tu fais)
    Regarde dans les locks de Riké
    (Eh calme-toi !)

    (Regarde moi je suis pas)
    Le big boss des trafiquants d'armes
    (Sinsemilia ce n'est pas)
    Une assoce de dealers de came

    (Regarde moi je suis pas)
    Le big boss des trafiquants d'armes
    (Sinsemilia ce n'est pas)
    Une assoce de dealers de came

    Alors spéciale dédicace pour la douane de Toulouse
    pour la douane de Belfort, pour la douane de Strasbourg
    celle de Beauvais

    Pour toutes celles qu'on a croisé sur notre chemin
    Et qu'on croisera encore demain
    Sincemilia ce n'est pas
    Une assoce de dealers de came !


    Allo, allo, poste de douane 13
    Ici douane volante 007

    Douane 007 j'écoute
    Signalons l'arrivée dans votre secteur
    D'un bus enfumé transportant de probables trafiquants
    Conseillons la mise en place d'un dispositif maximum

    Message reçu, passons l'alerte dans les plus brefs délais

    Maximum, nos statistiques ne sont pas très bonnes ce mois-ci

    Pas de problème, comptez sur nous pour servir la patrie

    Fouah, vraiment, quel beau métier douanier.

    Sinsé

    (ps: super clip^^  sur la foto c'est riké mmm^^)

    sinsé


    votre commentaire
  • AUTO-PILOTE

    Debout jusqu'au bout du dernier souffle d'air dont le goût promet d'être amer
    Encore debout jusqu'au bout du dernier rayon de lumière
    Un dernier trou dans les nuages juste avant l'ultime nuit
    L'instant maudit où s'éteignent les étoiles et le soleil s'évanouit
    Par-dessus les flots de larmes, par-delà tous les cris
    Il existe une autre loi que celle des hommes au regard gris

    Je me surprends à rêver, à décoller du sol, ignorant les signaux, les appels qui m'ordonnent de redescendre
    Sans pilote et sans manuel, je finirais en cendres
    Que m'importe alors de m'écraser pourvu que je m'envole ?
    Tant que dans l'obscurité subsiste encore une dernière étincelle
    Fermement se tenir au serment de lui rester fidèle, qu'elle me guide vers le meilleur
    Toujours qu'elle m'illumine, qu'elle éclaire à nouveau mon âme déjà rongée par la vermine
    Demande l'autorisation de ne plus atterrir
    A quoi bon si le nectar qui me délecte me fait l'effet d'un poison

    Briser à jamais les chaînes qui vers le fond m'entraînent
    Ne plus me laisser noyer dans le noir broyé
    Déployer le courage, ne plus jamais vivre à moitié
    Remontez les raz-de-marée qui poussent à renoncer, toujours avancer !
    Déserteur de l'armée des victimes, évadé du tourment, ici-bas, même le chasseur déprime
    Voyez, vous ne m'aurez pas vivant
    Insoumis à la gravité, réfractaire à ces vérités de paradis qui s'enfuient et d'enfers mérités


    2 commentaires
  • Tu divises les opinions,
    Tu es le seul maître et le grand patron,
    Tu diriges, ériges sans concession, et manipules les décisions,
    Tu prônes les politiques d'exaction, et tu pousses souvent à la rébellion
    Tu es la démocratie, tu déplaces les pions mais tu n'es qu'un maître des illusions

    Je veux te voir à genoux, je veux te voir à genoux
    Te traîner dans la boue,
    Je veux te voir à genoux, je veux te voir à genoux
    Puis prendre des coups,
    prendre des coups

    Ton pouvoir est nucléaire, tes entreprises meurtrières,
    Ta force militaire, et ton QI déficitaire
    Ta politique obéit aux douces sphères d'une économie libertaire.
    Tu vends, tu vends, tu vends, tu ne vends que du vent,
    Tu te prends pour le plus grand messie de tout les temps
    Tes disciples te suivent pour le moment,
    Mais après quelques bombes, en sera t-il autant ?

    Je veux te voir à genoux, je veux te voir à genoux
    Te traîner dans la boue,
    Je veux te voir à genoux, je veux te voir à genoux
    Puis prendre des coups,
    prendre des coups

    Deux emblèmes de ton beau pays se dispersent en cendres, c'est inouï,
    Et je constate amer, que ça n'a pas suffit, te faudrait il toujours , toujours. plus de vies ?
    Même sous l'effigie de la dynastie, des dollars, du pétrole ou de l'utopie
    A force de sacrifier des vies, tu finiras bien par en payer le prix ! ! !

    bonnes paroles la, vraiment!!


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique